Accueil > Histoire du Pain > Le christianisme

Le christianisme

Avec la naissance de Jésus à Bethléem, ville dont le nom signifie d’ailleurs "ville du pain" en araméen, le pain va prendre une dimension inconnue jusqu’alors.

Largement distribué dans les très nombreuses boulangeries professionnelles qui fleurissent dans les villes de Palestine, le pain - l’aliment le plus répandu de cette époque va devenir le symbole du Christ même :
" Prenez et mangez. Ceci est mon corps" (Matthieu XXVI, 26 )
"Je suis le pain de la vie, celui qui vient vers moi n’aura pas faim " (Jean VI, 26, 27, 35).

En s’identifiant au pain, le Christ lui confère une dimension définitivement sacrée, qu’il conserve encore aujourd’hui pour toute une partie de l’humanité. Seules ont presque disparu les coutumes consistant à ne pas donner de pain aux animaux, à faire un signe de croix sur le pain avant de le rompre, à embrasser le pain tombé sur le sol comme pour racheter la faute de l’avoir laissé choir, à ne pas poser le pain à l’envers pour ne pas attirer le malheur etc...