Accueil > Histoire du Pain > Premier pain chez les Égyptiens

Premier pain chez les Égyptiens

Les premières représentations connues du pain se rencontrent en Égyptes sur les murs des tombeaux de l’ancien Empire soit trois mille ans avant notre ère.

Utilisé comme offrande aux dieux ou comme provision emportée en voyage par le défunt, le pain va peu à peu prendre une importance considérable dans la vie quotidienne des Égyptiens jusqu’à devenir un aliment essentiel mais aussi une monnaie. Ainsi les ouvriers agricoles étaient-ils payés avec 3 pains par jour et un fonctionnaire avec 100 galettes et 3 pains fins de froment.

Une quinzaine de pains existe a cette époque mais ce sont surtout des galettes, fermentées ou non, qui sont présentées sous différente formes.
La cuisson, obtenue dans des moules de terre qui, empilés sous forme de pyramide et dans la position renversée, avaient été préalablement chauffés. Le moule rempli de pâte était debout et recouvert d’un deuxième, identique, dans la position inverse. Lorsque les pains étaient cuits, ils étaient démoulés et mis à refroidir.
D’après une légende ont doit au égyptiens l’invention de la fermentation :

“Une esclave du pharaon avait oublié de la pâte à pain (sans levain), à l’extérieur. Il se mit à pleuvoir et à la suite de cette pluie, la pâte tourna et gonfla. Pour ne pas être punie, la servante mit quand même cuire cette pâte qui pour elle était avariée. Oh ! miracle, l’action de la pluie avait créé du levain et le pain ainsi cuit était le pain tel que nous le connaissons. Après y avoir goûté, Pharaon voulu connaître la provenance de ce met digne des dieux. La servante du avouer sa faute. Pharaon déclara alors que ce pain était divin puisque créé à partir de la pluie qu’il baptisa ’LES LARMES D’OSIRIS’.”

La lecture de la Bible tendrait à établir que ce sont les Hébreux qui ont été les artisans de la découverte ou de la vulgarisation de la pâte fermentée avec du levain.
Mais les Hébreux ,nomades, ce nourrissant de viande de mouton qu’ils élevaient eurent leur premier contact avec le pain lors de leurs esclavages en Égypte.

Le levain doit sans doute son apparition a l’oubli d’un morceaux de pâte oublié dans un coin.
les ferments naturels contenue dans la farine on fait gonflée la pâte. La nourriture étant précieuse on a dut cuire cette pâte ou l’ajouter a une autre fournée.

Une véritable culture du pain commence à naître qui distingue fréquemment pain levé de pain azyme (non levé).
Le pain levé est plutôt un aliment quotidien et le pain non levé un objet d’offrande divine.
Pour célébrer la Pâque en souvenir de la sortie d’Égypte les écritures disent :
-"On mangera des azymes pendant sept jours ; on ne verra pas chez toi de pain levé, ni dans tout ton territoire" ( Exode, XIII, 7).